le blog de miss couture

26 mai 2010

Histoire de la mode

Publié par ecoledemode dans

vous commencez par étudier la leçon n°1 de ce cours. Vous étudiez la matière qui s’y trouve, vous prenez des notes, vous retenez les notions essentielles, vous réalisez les exercices d’entraînement éventuels, etc., bref, vous réalisez tout ce qui vous est conseillé pour l’étude complète de la leçon. Dès que votre contrôle des connaissances est terminé, adressez-le nous pour correction à notre adresse suivante emanuelleetsam@aol.com. Vous pouvez ensuite étudier la leçon suivante et réaliser un deuxième contrôle des connaissances.

L’evolution de la Mode

LA BELLE EPOQUE 1900-1914

C’est à partir du 16ème siècle que l’homme de la renaissance a éprouvé le besoin de choisir son habillement. Le costume restera longtemps le privilège d’une population aisée, mais aujourd’hui, l’effet conjugué de l’industrialisation et du developpement de la distribution à rendu la mode abordable à une large couche de la population. Elle reste malgré tout un phénomène social qui permet à chacun d’affirmer son appartenance à un groupe.

I-CARACTERISTIQUES DE LA BELLE EPOQUE

Mondaines et demi-mondaines, pour se montrer aux courses de Longchamp au théâtre et aux vernissages des grandes expositions, revêtent une tenue adaptée à chaque instant de la journée. La ligne du vêtement à la forme d’un S, un corset écrase le ventre, réduit la taille, remonte le buste tandis que la croupe s’épanouit. Les tenues simples, jupes longues en forme de corolle dans le bas, corsages quelquefois travaillés et vestes cintrées, étaient réservées aux activités du matin et aux voyages. Pour les visites et le soir les tenues sont surchargées et parfois les décolletés “osés”. Ces vêtements sont réalisés en crêpe de Chine, en mousseline, en satin ornés de motifs floraux brodés ou peints main. Les accessoires avaient aussi une grande importance: chapeaux surchargés, ombrelles destinées à protéger le teint qui se voulait d’une blancheur constante, sacs de petite taille, éventails, gants, et les bijoux marqués par “l’art déco” et le style “nouille”.

Vers 1909-1910, PAUL POIRET porfitant du développement de la pratique du sport, tennis, baignade, équitation et automobile (on remet d’amples cache poussière) préconise l’abandon du corset. La ligne devient plus droite du S le profil tend vers le I. Après l’ère des progrès mécaniques, cette période fut celle des progrès de l’industrie chimique et l’apparition des premières fibres de synthèse. C’est de même l’époque de développement des grands magasins et de l’ouverture de nombreuses maisons de confection dont le nombre s’élève à 2500 à cette époque.

Paris est la Capitale mondiale de la mode ou crée le ” coutuirer” pour une clientèle de “grandes dames” et une miriade de petites couturières qui les imite. La population rurale (qui est la plus importante jusqu’à la 2ème guerre mondiale) reste fidèle aux costumes locaux. Quant à la population ouvrière fraîchement exilée des campagnes la faiblesse de ses revenus la cantonne aux vêtements fonctionnels tristes et sans expression.

C’est dans la petite et la moyenne bourgeoisie que se developpe le phénomènede ” la mode de Paris” qui la différencie de la “masse populaire”. Elle a recourt à des couturières à domicile qui lui réalisent des copies de la haute couture qu’elle trouve dans les nouveaux média que sont les revues de la presse de la mode.

- l’illustration

-le petit écho de la mode (fondé en 1878)

-le moniteur de la mode

-la gazette du bon ton

-l’art et la mode, revue de luxe à caractère mondain.

La création des grands magasins à la fin du XIXème siècle.

-Le Bon marché

le Printemps

les Galeries Lafayette

proposent à la bourgeoisie peu fortunéée les modèles et les accessoiresqui lui permeteront de suivre les exigeances que la haute société impose. La rationalisation des fabrications conduit à la simplification des modèles, de plus l’émancipation et surtout l’entrée des femmes dans le monde du travail qui s’intensifiera après la première guerre mondiale exige une épuration des lignes.

Laisser un commentaire

Club Poterie |
Chez Jules |
domiredo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les chevaux et moi
| Le Charvin
| lacollectiondubricoleur63